Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Maître Judith BOUHANA a répondu à 8 questions.
Contre partie pécuniaire de la clause de non concurrence
Question postée par Grego01 le 24/10/2011 - Catégorie : Droit du travail

Bonjour, J'étais technico-commercial et je viens de me rendre compte, 11 mois après la rupture de mon contrat de travail, que mon employeur ne m'a toujours pas versé ma contre partie pécuniaire comme stipulée sur mon contrat. Je tiens à préciser que pour ma part, j'ai respecté cette clause (d'une durée de 2 ans et sur tout le territoire national). Puis-je lui réclamer cette contre partie financière ? Que faire si mon ex-employeur refuse ? Comment puis-je le forcer à respecter le contrat de travail ? En vous remerciant par avance pour votre aide. Grégo

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Cher Monsieur Je vous conseille d'adresser préalablement une lettre recommandée avec AR à votre employeur en lui réclamant le paiement de la somme qui vous est due et en lui indiquant qu'à défaut de règlement dans le délai que vous stipulerez (72 heures, ou 8 jours par exemple), vous saisirez le conseil de prud'hommes pour obtenir un titre exécutoire. Si effectivement votre employeur ne règle pas la somme que vous demandez, vous pouvez saisir le conseil de prud'hommes d'une demande de paiement de la contrepartie pécuniaire de votre clause de non-concurrence ainsi que de dommages-intérêts pour retard de paiement. Bien à vous,

Réactions :

Grego01 - à 16:11:18 le 24-10-2011

Merci pour votre réponse aussi rapide. J'ai oublié de préciser que je lui ai adressé un courrier A/R mais en vain. Dois-je saisir le conseil de prud'hommes en référé ou en Bureau de conciliation ? Je vous remercie par avance pour le temps que vous consacrez à m'aider. Cordialement. Grego

Grego01 - à 12:22:47 le 25-10-2011

Merci pour votre réponse aussi rapide. J'ai oublié de préciser que je lui ai adressé un courrier A/R mais en vain. Dois-je saisir le conseil de prud'hommes en référé ou en Bureau de conciliation ? Je vous remercie par avance pour le temps que vous consacrez à m'aider. Cordialement. Grego

Voir le fil de la discussion

Je n'ai pas de notification de licenciement
Question postée par Romain le 10/10/2011 - Catégorie : Droit du travail

Bonjour j'ai besoin d'aide donc je suis en mise a pied conservatoire depuis bientôt trois mois mon patron ne ma pas payé mon reliquat de salaire du mois precdeant la mise pied conservatoire, nous avons eu un entretien préalable au licenciement il y a 2 mois et je suis sans nouvelle je sais qu'il a 30 jours pour le notifié chose qu'il ne veut pas faire pour me mettre dans la ..... financierement et que meme la faute lourde d'apres s'est dire n'est pas fondé j'ai pris un avocat tout en sachant que la société ne tourne pas très bien mais pour l'instant pas de liquidation rien de tous sa. Comment je peux débloqué ma situation le plus rapidement possible car mon employeur fait le mort apres tous les recommandés dont j'ai pu envoyé et qui me sont revenu je passe dans un mois en conciliation mais je sais qu'il va promettre mon et merveille mais apres il va faire le mort comment je peux agir efficacement pour débloqué ma situation et pouvoir touché au moin les assedics merci.

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Bonsoir, D'après vos précisions, il apparaît possible de solliciter en référé le paiement de vos salaires durant la période de mise à pied puisque l'employeur n'a pas notifié sa décision dans le délai d'un mois. C'est à tenter au regard de ce que vous décrivez (une société en difficulté et un employeur de mauvaise foi qui ne se manifeste plus), afin de vous permettre d'assigner plus rapidement l'entreprise en liquidation judiciaire lorsque toutes les conditions seront réunies (une décision exécutoire, des vaines poursuites en exécution forcée, un employeur qui apparaît dans l'incapacité de faire face par son actif disponible à son passif exigible). C'est la solution la moins longue en dehors bien sûr d'une négociation en vue d'une rupture conventionnelle qui semble peu probable au regard du comportement actuel de votre employeur. Bien à vous,

Réaction :

Romain - à 08:10:56 le 11-10-2011

Bonjour, Donc je dois attendre la liquidation et faire un référé pour mon salaire impayé + mise pied. Mais concernant le paiement de la mise a pied cela ne releve pas d'une procédure normale?? Et n'y a t il pas une solution plus rapide ?? Es que lors de la conciliation les juges peuvent me donné un papier qui est equivalente a la notification afin je touche au moins des indemnité de pole emploie car 3 mois sans salaire et bloquer faute d'un papier je commence a faire pas mal de dépression il faut que j'en sorte avant que sa s'empire

Voir le fil de la discussion

Deces suite accident de la route
Question postée par Christine le 10/10/2011 - Catégorie : Accidents et indemnisations

Bonsoir, Notre mère est décédée suite à un accident de route le 15/12/2011, au Maroc. Elle a été éjectée de son camping car, conduit par son compagnon. Nous n'arricons pas à obtenir le PV de l'accident par l'assurance. Nous n'avons aucun renseignements et sommmes toujours dans l'attente. Quels sont nos recours ? Cordialement.

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Bonsoir, Avez-vous demandé cet PV par lettre recommandée avec AR à l'assurance ? Sinon je vous suggère de le faire sans plus attendre. L'autre solution pour accélérer la procédure consiste à charger un avocat d'intervenir et de solliciter à votre demande la copie du procès-verbal auprès de l'assurance ou auprès des services de police ou de gendarmerie chargé de l'enquête. Bien à vous,

Voir le fil de la discussion

Cetelem
Question postée par frederique79 le 10/10/2011 - Catégorie : Droit de la consommation

Bonjour j'ai un crédit chez cetelem de 17000€ avec mon ex-conjoint .nous somme séparé depuis plus 1 ans .sur les 17000€ je rembourser 11000€ étant au chômage depuis 2 ans je ne peu plus payer .au mois d'avril 2010 j'ai demande a mon ex de le reprendre sur son compte il est d'accord pour le reprendre ,sauf que depuis il ne payer pas est cetelem appel ,envoi des SMS,des courriers. je voudrais savoir si je peux me désolidariser de se crédit merci

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Bonsoir, Sauf accord exprès de l'établissement de crédit ce qui est rarement accordé vous restez codébiteur du remboursement de ce crédit et ne pouvez vous désolidariser du paiement de son solde. Je vous conseille par contre de faire analyser votre contrat de crédit par un avocat afin de déterminer s'il existe une irrégularité permettant de solliciter la déchéance des intérêts pour la société de crédit. Enfin, si l'établissement persiste à vous relancer de manière intempestive, n'hésitez pas à lui adresser un courrier recommandé avec AR afin de le mettre en demeure d'avoir à cesser ces relances et à défaut et preuves à l'appui demandez réparation auprès du tribunal compétent. Bien à vous,

Voir le fil de la discussion

Ni repris, ni échangé
Question postée par marie le 06/10/2011 - Catégorie : Droit de la consommation

Bonjour, Ma banquière m'a appelée il y a quelques jours pour me faire part d'une découverte franchement dérangeante : je suis fichée à la Banque Nationale de France alors que je me suis acquittée il y a 1 an et demi de la somme dont j'étais redevable !!! Existe-t'il un recours ou un moyen de porter plainte contre la banque qui m'a fichée abusivement ? Merci de votre retour rapide. Cordialement

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Chère Madame, Si vous êtes certaine que vous n'êtes redevable d'aucune dette auprès d'une banque et que vous n'avez aucun retard de règlement, votre banque qui reçoit une fois par mois une copie du FICP mis à jour avec les dernières radiations et nouvelles inscriptions doit vous désinscrire, ce que je vous suggère de solliciter par lettre recommandée avec A/R. Si vous vous heurtez à un refus de votre banque vous pouvez d'une part saisir par courrier la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés 21 rue Saint-Guillaume 75340 Paris cedex 07 de l'abus dont vous êtes victime et d'autre part saisir également la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) site Internet http://www.economie.gouv.fr/dgccrf. D'autre part et particulièrement si vous pouvez établir que vous avez subi ou subissez un préjudice du fait de ce fichage abusif (par exemple en cas de refus d'un crédit que vous avez sollicité au prétexte que vous êtes inscrits au fichier FICP...) vous pouvez également saisir le tribunal d'instance pour solliciter la levée sous astreinte de votre inscription abusive au fichier FICP et demander réparation du préjudice causé par ce maintien abusif dans le FICP. Bien à vous,

Voir le fil de la discussion

Préavis
Question postée par surimi le 26/09/2011 - Catégorie : Droit du travail

Bonjour, Quelle est la durée d'un préavis lorsqu'on est en CDD et que l' on veut rompre son contrat pour un CDI? merci

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Bonsoir, Si votre contrat a une durée précisée le préavis est d'un jour par semaine en fonction de la durée totale du contrat renouvellement inclus. Si votre contrat n'a pas une durée précisée le préavis est d'un jour par semaine en fonction de la durée que vous avez effectuée. En tout état de cause le délai de préavis maximum est de deux semaines. Je vous conseille d'avertir votre employeur par lettre recommandée avec AR et de lui adresser s'il le demande un justificatif de votre embauche en CDI (promesse d'embauche ou copie de votre contrat de travail).

Voir le fil de la discussion

Visite de reprise
Question postée par catseyes le 26/09/2011 - Catégorie : Droit du travail

Bonjour, Je suis actuellement en arrêt maladie (dépression) de plus de 21 jours, mais mon employeur dit ne pas avoir reçu mon arrêt alors que je lui ai déposé moi même dans la boite aux lettres de la société, quels sont les risques pour moi? Je souhaitais savoir aussi si j'étais obligé de retourner travailler avant la visite de reprise à la médecine du travail et a qui est à l'initiative de la prise de rendez vous? Cordialement

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Bonjour, Le salarié à l'obligation d'adresser son arrêt de travail sous 48 heures à sa caisse d'assurance-maladie et justifier qu'il a informé dans le même délai son employeur de son absence pour maladie en lui remettant un certificat médical. C'est la raison pour laquelle il est conseillé en cas de relations conflictuelles ou par simple mesure de prudence d'adresser par lettre recommandée avec AR l'arrêt maladie à l'employeur. Si l'employeur conteste avoir reçu votre arrêt maladie, il peut décider d'engager une procédure de licenciement pour faute à votre encontre en arguant de votre absence non justifiée. Néanmoins l'employeur devra alors établir que votre absence est préjudiciable à l'entreprise. Vous ne devez pas retourner travailler avant d'avoir effectué votre visite de reprise qui est à l'initiative de l'employeur.

Réaction :

catseyes - à 15:24:05 le 26-09-2011

Merci pour votre réponse, mais l'inspection du travail me dit que je dois retourner travailler et que mon employeur à 8 jours pour prendre rdv avec la médecine du travail. en plus la société où je travail est radié de la médecine du travail, puis je ne pas y retourner et prendre acte de la rupture de mon contrat de travail au torts de l'employeur?. Auriez vous un texte de loi qui puisse m'aider? Cordialement

Voir le fil de la discussion

Problème rendez- vous avec transporteur
Question postée par fryanval le 21/09/2011 - Catégorie : Droit de la consommation

Bonjour, j'ai acheter sur le site Pixmania un lave vaisselle qui doit être livré gratuitement. Malheureusement, le livreur passe pendant mes horaire de travail. Je l'ai contacté a plusieurs reprises pour pouvoir convenir d'un rendez-vous, mais il m'oblige a être chez moi dans une plage horaire ou je ne peux être présent. Je suis dans l'impossibilité de me libérer de mon travail et il ne livre pas le weekend. Je me retrouve donc aujourd'hui avec 3 avis de passage. J'ai contacté Pixmania qui me prose d'annuler la vente, mais de rembourser les frais de transport qui s'élève a 35 euros. j'ai donc précisé a Pixmania que si j'avais su que la livraison était soumise a autant de contrainte, je n'aurai pas acheter le produit chez eu, sachant que rien ne parle de cette contrainte sur les conditions générales de vente. J'aimerai savoir si je suis dans l'obligation de payer les frais de transport, si je décide d'annuler la vente et quelles sont mes recours? Cordialement Franck

 Voir sa réponse

 Cacher sa réponse

Sa réponse :

Bonsoir, oui les frais de retour peuvent vous être demandés par le site marchand même si vous êtes dans le délai de rétractation de 7 jours à compter de la réception du bien. Vous pouvez tenter de contester ces frais auprès de Pixmania par lettre recommandée avec AR en invoquant la difficulté de livraison...puis le cas échéant devant le juge de proximité de votre domicile.

Voir le fil de la discussion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK