Questionsjuridiques
Questions juridiques

Besoin d'une réponse, ou d’une information juridique ? Le réseau Documentissime est là pour vous aider !

Posez votre question en quelques clics pour obtenir une réponse gratuite de Professionnels du Droit (Avocats, Huissiers, Notaires...)

Posez une question juridique
Professionnel concerné : Avocat
Spécialité : Accidents et indemnisations
Calcul d'indemnisation de préjudice
Déposée le 10/10/2017
par Yassinmarouk
La recherche : Bonjour,

Actuellement en voyage en Indonésie je me suis fissuré 4 vertèbres suite à un match de beach-volley je ne pouvais donc plus bouger.

Arrivé à l'hôpital et les premiers soins étant faits, je contacte MONDIAL ASSISTANCE pour faire marcher mon assurance avec ma carte visa.

Tout se passait pour le mieux. Mes soins étaient bien couverts jusque 11 000 €.

Alors que la douleur et la mobilité n'était pas vraiment en état d'amélioration, l'assurance me pressait chaque jour pour me rapatrier car d'apres eux et l'avis médical du médecin indonésien j'étais apte à partir.

Après un nombre incalculable d'appels pour me demander de rentrer alors que moi je refusais tout rapatriement car je ne me sentais pas apte à être transporté durant 23h même en classe business. Le médecin de mondial assurance m'a dit au téléphone que ça n'était pas normal que je souffre toujours autant et que les médecins ne me donnaient pas une dose assez forte d'anti douleurs.

Ils m'ont donc dis qu'ils allaient " menacer " l'hôpital en leur disant que s'ils n'augmentaient pas la dose d'anti douleurs ils stopperaient de payer les frais médicaux.


Résultat. 24 heures après le docteur me remet un papier en disant que je devais quitter l'hôpital dès maintenant. SANS AUCUN AIDE ET SANS ACCESSOIRE POUR M'AIDER À MARCHER. J'ai dû louer par mes propres moyens une chaise roulante et un déambulateur. L'assurance ne m'avait pas prévenu de ma sortie

Étant sans chaise roulante ni déambulateur et pouvant à peine tenir debout je me suis retrouvé avec mon sac à dos seul à l'extérieur de l'hôpital en trouvant une solution. Bien sûr en appelant l'assurance ils m'ont dit qu'en aucun cas ils avaient demandé ma sortie or auparavant ils parlaient de stopper les frais médicaux si je souffrais encore.

À l'heure actuelle je ne peux toujours pas prendre l'avion et ils exercent une pression importante et vraiment éprouvante pour que je rentre. Cette situation m'affecte beaucoup et ma convalescence n'en est que plus difficile.

Ayant un rendez vous chez le médecin le 12 pour voir mon amélioration. L'assurance réclament OBLIGATOIREMENT un certificat que j'aurais dû avoir à ma sortie avant le 11 octobre.

Je leur explique qu'un trajet en taxi est vraiment éprouvant et douloureux pour moi. Je demande à attendre le 12 pour ne faire qu'un trajet. Ils me répondent que si le 11 ils n'ont pas les documents. La couverture des frais s'arrêtera et tout sera à ma charge.


Je compte porter plainte pour non assistance à une personne blessée à mobilité réduite à l'étranger. Car ils m'ont laissé littéralement seul et sans ressource à ma sortie de l'hôpital qui fut expresse et inattendue.
Ainsi que pour le préjudice moral. Car cette situation m'affecte et m'angoisse loin de chez moi et des mes proches.

À part me forcer à rentrer alors que je ne suis pas apte d'après le certificat. Ils ne m'apportent rien.

Que puis je gagner en portant plainte contre eux ?

Est ce valable ?

Un avocat est il. Nécessaire



Cordialement. Et merci d'avance pour votre réponse.

Marouk Yassin.


Type de préjudice : Corporel et Moral
Cause du préjudice : Mauvaise accompagnant à la personne
Indiquez la liste de vos préjudices : Moral et corporel
Département : Marne (51)
Fin de validité de l'appel : 08/01/2018
Signaler un abus

Pour pouvoir répondre à cette demande, veuillez vous identifier !

Login
Mot de passe
Vous avez perdu votre mot de passe ? Cliquez ici !
Vous n'êtes pas encore inscrit?
Créez votre profil gratuitement en quelques clics !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. En savoir plus - CGU
OK